Accueil » Le métier de restaurateur » Culture gastronomique

Culture gastronomique

Il semble difficile de négliger la culture gastronomique de son pays pour ceux qui optent pour le métier de restaurateur. Sachant que la France considère son art culinaire comme une institution, il s’avère encore plus ardu de faire l’impasse sur ces principes.


Pourquoi est-il préférable de comprendre la culture gastronomique ?
Parce que votre métier dépend de cette culture. La connaissance des produits et de leurs origines qui élaborent les recettes reste indissociable. Comprendre l’histoire de la gastronomie Française apparait naturel dans cette activité, c’est aussi l’occasion de créer un récit pour vos clients.
Une culture culinaire toujours plus ouverte vers le monde
Pour comprendre cet héritage, il convient de mener une enquête sur les différentes variables de la composition culinaire d’un pays. En général, son histoire, ses rencontres avec ses voisins, et ses échanges culturels enrichissent le mode de nutrition. Néanmoins, de nouveaux engouement pour la cuisine local fait son apparition.

Les formes d’alimentation dépendent aussi des périodes ou de la géographie. En effet, les repas pris à midi dans un centre urbain divergent des zones rurales. La saisonnalité joue un rôle important, influencé par le climat ou les précipitations. Les glaces abondent en été alors que les soupes se consomment principalement entre novembre et février.
Pourquoi prendre en compte la saisonnalité ?
Cet ensemble de processus implique une adaptation pour les métiers de bouches. Les menus sont souvent revus deux fois par an pour correspondre l’offre à la demande. C’est aussi une pratique économique. n’oubliez pas que les produits de saison coutent moins chers, c’est pourquoi il apparait judicieux de les utiliser. En outre, la compréhension des typologies de cuisine permet de cibler précisément sa clientèle.

Les grandes villes se montrent plus promptes pour élargir l’offre des saveurs au-delà des frontières. Par exemple, il semble plus difficile de proposer une cuisine indienne dans le fin fond du Larzac (il existe toujours de contre-vérités).

Ce qui compte avant tout c’est de comprendre les raisons historiques et géographiques qui expliquent pourquoi telle ou telle méthode culinaire est employée.