[et_pb_dcsbcm_divi_breadcrumbs_module homebreadcrumbtext= »Accueil » separator= »sep-pipe » category_breadcrumb_text= »  » _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » body_text_align= »left » body_text_color= »#FFFFFF » body_font_size= »14px » fontsseparator_font= »|600||||||| » fontsseparator_text_color= »#b1b1b1″ fontsbreadcrumblinks_text_color= »#FFFFFF » min_height= »8px » custom_margin= »|||5px|false|false » custom_margin_tablet= »|||5px|false|false » custom_margin_phone= »||||false|false » custom_margin_last_edited= »on|phone » body_text_align_tablet= »left » body_text_align_phone= »center » body_text_align_last_edited= »on|phone » body_font_size_tablet= »14px » body_font_size_phone= »8px » body_font_size_last_edited= »on|desktop » global_colors_info= »{} »][/et_pb_dcsbcm_divi_breadcrumbs_module]

Fermeture administrative, que risquez vous pour votre restaurant ?

par 23 Août 2022Non classé

Le fermeture administrative d’un restaurant est une mesure prise par les autorités lorsque l’établissement est considéré comme une menace pour la santé et la sécurité publiques. Les raisons de la fermeture peuvent inclure des infractions aux règlements sanitaires, des activités criminelles ou tout autre comportement dangereux. Si votre restaurant est fermé par les autorités, vous risquez des amendes, des poursuites judiciaires et même la fermeture permanente de votre établissement.

Fermeture administrative : que risquez vous pour votre restaurant ?

En France, les fermetures administratives de restaurants sont de plus en plus fréquentes. Si vous êtes concerné, sachez que vous risquez une amende allant jusqu’à 75 000 euros. En outre, vous pourriez être poursuivi pénalement et être condamné à une peine de prison allant jusqu’à 2 ans.

-Une amende allant jusqu’à 1500 euros
-Une fermeture administrative de 1 à 3 mois
-Une fermeture administrative de 3 à 6 mois
-Une fermeture administrative de 6 mois à 1 an
-Une fermeture administrative de 1 à 5 ans

En France, les restaurants sont soumis à de nombreuses contraintes et peuvent être fermés administrativement pour diverses raisons. Les fermetures administratives peuvent avoir lieu suite à une inspection de la part des services de l’hygiène, de la sécurité ou de la police, ou suite à une plainte d’un voisin ou d’un client. Les fermetures administratives peuvent être prononcées pour de nombreuses raisons, notamment des infractions aux règles d’hygiène, de sécurité ou de salubrité, ou pour des nuisances sonores ou olfactives. Les fermetures administratives peuvent entraîner de lourdes sanctions pour les restaurateurs, notamment des amendes et des fermetures temporaires ou permanentes de leur établissement.

Fermeture administrative : que risquez vous pour votre restaurant ?

En France, les restaurateurs encourent des sanctions pénales s’ils ne respectent pas les règles sanitaires en vigueur. En cas de non-respect des règles d’hygiène, les restaurateurs peuvent être poursuivis pour mise en danger de la vie d’autrui et risquent jusqu’à trois ans de prison ainsi que 45 000 euros d’amende. De plus, les restaurateurs peuvent être contraint de fermer leur établissement si les conditions d’hygiène ne sont pas respectées.

Fermer une entreprise est toujours un risque, quelle que soit la raison. Cela peut entraîner des frais juridiques, des difficultés financières et des problèmes de réputation. Si vous envisagez de fermer votre restaurant, assurez vous de peser soigneusement le pour et le contre et de consulter un avocat ou un expert-comptable pour vous assurer de prendre la meilleure décision possible.

neoweb

Formé à l'école hôtelière du Touquet, je me suis orienté vers le marketing après une carrière de commercial. J'aide les professionnels du CHR à développer leur activité.